samedi, 26 mai 2012 13:22

Contrainte économique et justice dans l'accès aux soins

Écrit par

Contrainte économique et justice dans l'accès aux soins 
Michel Geoffrey et Brice de Malherbe (dir.)
Paris, Lethellieux, Collège des Bernardins 2011, 212 p.

Les pays occidentaux sont tous confrontés à la même difficulté : maîtriser les coûts croissants de la santé. En Suisse, on estime qu'environ 80 % des dépenses de santé sont engagées durant la dernière année de vie ; elles ont donc un impact négligeable en termes de mortalité et de morbidité. Sachant les ressources limitées, la question de déterminer comment les attribuer au mieux devient essentielle.

Pour ce faire, il est nécessaire de s'entendre sur la finalité de la démarche de soins, et c'est loin d'être une évidence ! Les auteurs postulent, à juste titre, que « tout ce qui n'est pas économique n'est pas éthique ». Pour de nombreux soignants et pour beaucoup d'entre nous, introduire des considérations économiques dans une discussion concernant des êtres humains est méprisable. Mais dans ce contexte, par non « économique » il faut entendre ce qui est inutilement dispendieux ou hors de proportion avec les résultats espérés. Avec les progrès de la médecine et parce que les exigences et les attentes de chacun diffèrent, le bien individuel doit, de plus en plus, être mis en ba lance avec le bien collectif.

Aucun Etat ou système de santé n'a aujourd'hui la solution à cette équation complexe. Et pourtant (c'est un avis personnel), il serait beaucoup plus éthique, et socialement acceptable, que politique, acteurs de la santé et société abordent cette question ensemble. Les auteurs n'ont pas la « solution » mais ils proposent des pistes qui illustrent aussi la difficulté d'orienter les choix pour les soignants et pour les politiques.

Le livre est écrit pour la France dont le système de santé est étatisé, contrairement à celui de la Suisse. Les instruments ne sont donc pas les mêmes, le défi l'est !

(choisir, mars 2012)

Lu 1832 fois

Recherche