jeudi, 07 août 2014 14:06

Notre Père qui es sur la terre

Écrit par

José Tolentino Mendonça
Notre Père qui es sur la terre
Montréal/Paris, Novalis/Cerf 2013, 160 p.

Nous prions parce que nous sommes prière, rappelle le Père Mendonça. Nous ne sommes pas notre propre oeuvre, ni au commencement, ni maintenant, ni jamais. Nous choisissons, mais notre chemin s'organise toujours dans une rencontre créatrice et nécessaire du Je avec le Tu. La prière est ce désir de construction fragile de relation. Nous nous adressons à Dieu à la deuxième personne. Comme Tu, il acquiert la proximité d'un visage familier. 
Chaque demande de la prière enseignée par Jésus est l'occasion pour l'auteur de méditations et d'observations originales. Ainsi Notre Père, qui es aux cieux, c'est notre Père qui est toujours avec nous, à tout moment. Sur terre, toute chose naît et meurt, puis renaît, mais les cieux demeurent, éternellement. 
Et d'explorer aussi le pardon, qui n'est pas l'affirmation d'une supériorité morale. Pardonner n'est pas excuser, ce n'est pas non plus oublier et encore moins se faire justice. C'est laisser Dieu entrer dans notre histoire et nous débarrasser du poids d'hier, pour commencer à utiliser nos ailes d'aujourd'hui. Le pardon est donc une affai re à trois, dans laquelle Dieu est présent ; c'est le lieu où nous pouvons faire l'expérience de ce qu'est Dieu et accepter de ne pas mettre l'accent ni sur l'offenseur, ni sur l'offensé. 
L'auteur propose de faire de la vie chrétienne une vie remplie de poésie, comme le souligne en préface Enzo Bianchi, le prieur du monastère de Bose.

Lu 1101 fois

Recherche