vendredi, 08 août 2014 06:57

Délires et sérénité

Écrit par

Frédéric Le Gal
Délires et sérénité
Du spirituel en milieu psychiatrique
Paris, Cerf 2013, 160 p.

Magnifique livre de Frédéric Le Gal, prêtre, aumônier auprès de personnes souffrant de troubles psychiques, sur « l'existant entre la mystique et la folie, la folie et la sainteté ». 
L'auteur y étudie « la centralité du sujet en quête de vérité à travers une expérience spirituelle d'un autre temps », celle de Louise de Bellère du Tronchey au XVIIe siècle : « Quel rôle la folie tient-elle dans l'expérience de Louise ? (...) Délibérément choisie, ne participe-t-elle pas à l'avènement du sujet, à sa transformation radicale jusqu'à sa naissance ? En ce sens, la folie peut être considérée comme l'opérateur du passage d'un état du sujet désorganisé à celui d'une personne réconciliée avec ellemême, dans sa relation à soi et à Dieu. » 
Depuis Descartes, en passant par Pinel et les débuts de la psychiatrie, Freud, Lacan, Michel Foucault et d'autres auteurs non moins éminents, Frédéric Le Gal nous guide dans les méandres de cette frontière non définissable entre la mystique et la folie. Il nous amène, avec Pascal, à nous pencher à l'extrême bord de l'introspection, à évoquer « le grand vide que l'homme a fait en sortant de soi ». 
Il termine sa réflexion par le témoignage d'une autre vie contemporaine en écho à ce questionnement entre santé mentale et foi chrétienne : celui de Thérèse de Shanghai, chinoise devenue religieuse. Il conclut son écrit par cette réflexion pleine d'espérance, témoignage de nombreuses années d'accompagnement de personnes hospitalisées : « La guérison ne peut advenir qu'au coeur d'une véritable rencontre qui présuppose la réciprocité entre le malade et son interlocuteur. Il me faut être profondément convaincu que le bien fait à cette personne malade n'est pas unilatéral, mais que j'ai en retour beaucoup à recevoir d'elle. Alors, accueillir le malade en ses désirs, ses plaintes, ses exigences, ce n'est pas accueillir une souffrance, c'est déjà favoriser la santé. »

Lu 931 fois

Recherche