mardi, 20 octobre 2015 14:25

L'art du silence

Écrit par

Anselm Grün
L’art du silence
Paris, Albin Michel 2014, 224 p.

Les philosophes grecs, comme Socrate, voyaient dans la conversation une source importante de la connaissance. Ils l’appréciaient comme un lieu de rencontre, où naissait une émulation à aller plus loin dans l’exploration du mystère de l’existence humaine. 
L’auteur déplore le déclin de la culture de l’échange. Il est effrayé par la banalité des conversations dans l’espace public. On par le beaucoup, mais sans dire réellement quelque chose. Son ouvrage propose une réflexion sur le langage d’aujourd’hui, à l’aide de la Bible mais aussi d’observations concrètes. Car le bavardage « fatigue », mais une conversation menée dans de bonnes conditions revigore. 
Tout d’abord, il ne peut y avoir un échange fécond que si nous sommes prêts à construire quelque chose de commun avec nos interlocuteurs, à prendre part à leur expérience. Il va sans dire que si nous voulons avant tout faire entendre notre opinion, il n’en sortira rien. 
Le langage révèle aussi ce que nous sommes : « Ton langage te trahit », dit la servante à Pierre (Mt 26,73). Il nous faut donc être attentifs à ce que nous exprimons de nous-mêmes par nos paroles et nos gestes, et être prêts à nous écouter nous-même. Alors ce que l’autre exprimera ne nous sera pas complètement étranger et nous amènera à être en contact avec ce qui vibre dans notre âme. 
Et pour être à même d’être à l’écoute de notre être profond, il faut savoir se taire. Car c’est dans le silence que l’on peut juger quels sont les mots qu’il vaut la peine de prononcer et ceux dont il est préférable de se dispenser. Au lieu de bavarder, on prononcera des paroles qui ont un sens, qui redonnent courage, qui indiquent une voie, qui proposent une formulation du mystère. Les paroles qui naissent du silence peuvent donc avoir une vertu d’éveil, comme celles de Jésus, qui ôtait la poutre de l’oeil de ses interlocuteurs pour les amener à voir les gens tels qu’ils étaient ainsi que la réalité de leur vie. 
Ce livre donne de judicieux conseils pour un usage plus ajusté et fécond du langage. 

Lu 397 fois