mercredi, 21 octobre 2015 09:25

Le dû à tout homme

Écrit par

Alfred Fernandez (dir.)
Le dû à tout homme
Situation et défis du système international
de protection des droits de l’homme
Saarbrücken, Dictus Publishing 2014, 264 p.

Douze auteurs, présentés par Alfred Fernandez, docteur en philosophie et directeur du Collège universitaire Henry Dunant (Genève), s’ex priment au sujet des droits de l’homme. Des philosophes et des politologues (Jeanne Hersch, Philibert Secretan, William Ossi pow) en distillent l’essence et en soulignent l’universalité, tandis que la diplomate maro caine Halima Embarek Warzazi dépeint le travail accompli pour la mise sur pied d’institutions censées les promouvoir. 
Or, tout universels qu’ils se prétendent, les droits de l’homme peinent à se faire appliquer et leur transgression n’est que sporadiquement sanctionnée. 
Des raisons à cette situation sont scrutées par plusieurs contributeurs. Dans Droits de l’homme en Asie : grands défis, grands espoirs, Pierre-Yves Fux, haut cadre du Département des affaires étrangères de la Confédération suis se, évoque l’émergence de jeunes dé mocraties sur le continent asiatique. Il fustige l’absence fréquente de volonté politique à adhérer intégralement aux con ventions in ternationales et la propension de ces Etats à édulcorer leur contenu lors de l’application, au nom de particularismes régionaux ou d’une hiérarchie spécifique de valeurs. 
Michel Veuthey, pour sa part, expose comment s’y prend la diplomatie humanitaire pour résoudre des conflits et prône un dialogue fondé sur la reconnaissance d’autrui. Le docteur Emmanuel Kabengele, quant à lui, insiste sur les conditions sociales in dispensables pour que tout un chacun puisse jouir du droit à la santé : il dénonce les projets visant à privatiser la médecine et les services publics. 
Nous avons consulté avec intérêt l’annexe avec les biographies des contributeurs, mais avons regretté le manque de datation de textes concernant une situation pourtant en évolution constante. Nous aurions, par ailleurs, préféré le terme de « droits humains » à celui de « droits de l’homme » oublieux de la moitié féminine de l’humanité.

Lu 540 fois