jeudi, 22 octobre 2015 09:13

L’au-delà dans la Bible

Écrit par

Christian Grappe
L’au-delà dans la Bible
Le temporel et le spatial
Genève, Labor et Fides 2014, 320 p.

Comme il se doit pour un livre savant, l’ouvrage de Christian Grappe, professeur de Nouveau Testament à Strasbourg, fourmille de citations en langue originale et de références non seulement à la Bible ou à la littérature intertestamentaire, mais aussi à des textes égyptiens, iraniens, grecs… Mais ici, la précision méticuleuse de l’exposé fait merveille. Elle identifie clairement et articule entre elles les différentes thématiques présentes dans les textes sur l’au-delà. Elle met ainsi en évidence trois axes de réflexion : un axe spatial ou vertical (ciel, paradis), un axe temporel ou linéaire (eschatologie, ré sur rection des morts) et un axe lié au culte (purification, communion). L’accent par ail leurs peut être mis soit sur l’action de Dieu (le Créateur, le Vivant), soit sur celle de l’homme (approche plus optimiste). 
Christian Grappe démêle patiemment l’écheveau en partant d’un sujet sur lequel il a déjà écrit un ouvrage : le Royaume de Dieu (pensé à partir du Temple). Car dans la pensée judéo-chrétienne, le Royaume est la figure la plus manifeste de l’au-delà. L’approche permet de comprendre que l’incarnation modifie radicalement le rapport à 
l’au-delà. Avec la venue du Royaume (cf. Mt 12,28), celui-ci ne relève plus seulement du « pas encore ». « Le Royaume est là, et, avec lui, d’une manière ou d’une autre, l’audelà », écrit l’exégète, pour qui la dimension du « déjà » est la « caractéristique ma jeure » du message de Jésus, même s’il reste une tension « entre irruption présente et épanouissement à venir ». 
Les textes ne vont pas plus loin. Mais quel magnifique point d’ancrage pour l’engagement éthique et la vie spirituelle : savoir que, désormais, les mondes communiquent et que les portes du ciel sont ouvertes ! 

Lu 457 fois