jeudi, 22 octobre 2015 09:49

Ces psaumes qui nous font vivre

Écrit par

Thérèse Glardon
Ces psaumes qui nous font vivre
Le spirituel au coeur de l’existenciel
Mont-sur-Lausanne, Ouverture 2014, 184 p.

Intégrer ce recueil de chants au Dieu d’Israël dans nos démêlés existentiels ou journaliers, voilà ce que propose l’auteure, professeure d’hébreu biblique et formatrice d’adultes. 
Ces prières, écrites déjà à l’époque du Second Temple (VIe s. av. J.-C.), expriment la reconnaissance de tout un peuple envers « les merveilles » d’un Dieu qui crée l’univers, mais aussi la souffrance d’hommes et de femmes, leurs angoisses, leurs désespoirs et même leurs désirs de vengeance. Si ces orants ouvrent leurs coeurs et partagent leurs cris, c’est en raison de la confiance qui les anime, confiance en un Dieu qui se cache peut-être, mais qui finalement leur répond et descend jusqu’à eux. A travers quelques psaumes bien choisis, un éclairage nous est donné pour affronter des situations périlleuses, stressantes (Ps 33), en quête désespérée d’un avocat (Ps 94). Il y a de très belles pages sur le psaume 130 (ou 131) que l’auteure intitule : Dieu de ma douleur, Dieu consolateur. Est dépeinte ici la relation unique et privilégiée d’un tout petit avec sa mère, sur laquelle il repose. Le psalmiste voit son âme se reposer ainsi en son Dieu, à qui il confie tout.
L’auteure a certes une bonne connaissance de la nature humaine, car elle explore avec perspicacité les richesses et les failles du comportement de ses contemporains. Elle sait particulièrement mettre en lumière la valeur thérapeutique de la prière psalmique. Son livre est émaillé de citations d’auteurs épris de la psychologie des profondeurs, comme Madame Guyon, Charles Péguy, Lytta Basset, qui nous entraînent, à travers le rouleau des psaumes, à demeurer en dialogue au sein de tout ce que nous vivons. 

Lu 506 fois