jeudi, 22 octobre 2015 13:08

Les droits de l’homme et la liberté religieuse dans le monde

Écrit par

Collectif
Les droits de l’homme et la liberté religieuse dans le monde
Un nouvel équilibre ou de nouveaux défis
Berne, Association internationale pour la
défense de la liberté religieuse 2014, 192 p.

Ce recueil de textes de personnalités et de chercheurs est riche d’informations et d’arguments sur un enjeu particulièrement actuel. C’est au nom de la foi que l’organisation éditrice s’engage - « Nous croyons que le droit à la liberté religieuse a été donné par Dieu » - et postule la séparation entre les organisations religieuses et l’Etat. 
Rappelant 2000 ans de sanglante intolérance contre les chrétiens, par des chrétiens et entre chrétiens, on y situe l’origine des dérives entre l’Edit de Constantin de 313, autorisant le culte chrétien, et celui de Théodose de 380, l’imposant à tous les habitants de l’Empire. Entre la liberté d’être chrétien et l’obligation de l’être, toute la différence est là ! Il en résulte ce mariage entre l’Eglise et l’Etat, si néfaste pour les deux parties. 
Si ce modèle est très largement dominant dans les régions musulmanes, celles-ci n’en ont pas l’exclusivité. Les brimades infligées en Birmanie ou en Chine, précisément aux minorités musulmanes, l’illustrent, tout comme les restrictions aux conversions dans certains Etats de l’Inde. 
Il n’en reste pas moins qu’actuellement, c’est au sein de l’islam qu’on note les dérives les plus massives, plusieurs Etats punissant officiellement de mort l’apostasie voire le blasphème, police religieuse à l’appui. Quand un contributeur écrit : « De telles exactions ne devraient plus exister », on ne peut que l’approuver, tout en constatant que le chemin est encore long. 

Lu 427 fois