lundi, 26 octobre 2015 08:19

Pour une enfance heureuse

Écrit par

Catherine Guegen
Pour une enfance heureuse
Repenser l’éducation à la lumière des dernières découvertes sur le cerveau
Paris, Robert Laffont 2014, 302 p.

En devenant parent, on réalise très vite que tout un chacun a un avis sur l’éducation des enfants. Bien qu’ils soient bienveillants, ces avis souvent contradictoires peuvent provoquer la confusion. Catherine Gueguen a le mérite de fonder une vision de l’éducation et de la maturation de l’enfant sur les dernières découvertes scientifiques concernant l’évolution du cerveau. L’auteure passe en revue les études récentes sur le sujet et les leçons que l’on peut en tirer sur l’attitude à adopter face aux enfants. 
L’une des leçons les plus originales de cet ouvrage, et celle qui relève à la fois le plus du bon sens, est qu’il nous faut considérer les enfants comme des êtres humains. En tant qu’adultes, nous n’acceptons pas les coups et le chantage. Pourquoi représenteraient-ils alors une méthode éducative efficace ou raisonnable ? D’autant plus que leur impact négatif sur le bien-être et le comportement dépasse largement l’enfance. A ceux qui culpabilisent les parents de ne pas être assez autoritaires, Catherine Gueguen rétorque que le respect doit être mutuel. 
Le deuxième élément qui ressort de ce livre est le rappel que les enfants ne sont pas des petits adultes. Leur cerveau est encore en maturation et il a besoin d’amour pour se développer harmonieusement. A l’image d’Epinal de l’« enfant roi » qui fait des caprices pour ennuyer les adultes, l’auteure oppose une vision scientifique de l’enfant qui n’a pas encore acquis, entre autres, la maîtrise de ses émotions et impulsions, et qui a donc besoin d’être guidé dans cet apprentissage. 
Il ressort de cette exploration de l’enfance que l’amour est la chose la plus utile et la plus belle que l’on puisse transmettre à nos enfants, et un message d’espoir pour une humanité meilleure. 
Cet ouvrage s’adresse avant tout aux (futurs) parents ainsi qu’aux personnes travaillant avec des petits, mais on peut le conseiller à tous, car il permet aussi de mieux comprendre l’enfant que nous avons été.

Lu 502 fois

Dernier de Amanda Garcia