lundi, 26 octobre 2015 14:39

De Benoît à François

Écrit par

Jean-Louis de la Vaissière
De Benoît à François
Une révolution tranquille
Paris, Le Passeur 2013, 350 p.

L’auteur, correspondant permanent au Vatican, nous offre un regard un peu différent de ceux portés jusqu’ici sur Benoît XVI et François. Il divise son livre en trois parties. La première est consacrée au pape émérite, dont il cherche avec honnêteté à retracer le pontificat de huit ans, dans une période difficile, traversée de scandales de toutes sortes. Un pape souvent mal compris, toujours comparé à son prédécesseur et qui pourtant a été grand et authentique. Un jeune aurait dit de lui que son style était low-key, qu’il ne savait pas se mettre en scène, que les jeunes aimaient Jean Paul II, chanteur, mais n’écoutaient pas la chanson, alors que Benoît XVI forçait l’écoute. On dit aussi que de sa timidité et de sa discrétion, l’Eglise a souffert. 
L’auteur, lui, le décrit comme sachant allier fermeté et douceur dans la tempête. Il nous donne un bref aperçu de son milieu familial, de son enfance, de son amour de la musique et de la poésie, de son courage aussi, lorsqu’il renonce et provoque un séisme dans l’Egli se. Son humilité nous touche beaucoup.
La deuxième partie est consacrée à François, ce pape qu’on est allé chercher au bout du monde, comme il le dit lui-même, et qui s’efforce de faire bouger les choses et les mentalités, tout en étant fidèle à l’essentiel. Certaines de ses attitudes, très décontractées, font frémir les traditionalistes qui s’alarment de la désacralisation. D’aucuns osent même dire qu’il se comporte comme une starlette, multipliant les tours de piste, les risettes et les bisous. 
Enfin, la troisième partie traite des défis du monde moderne qui ne sont pas des moindres. L’auteur espère provoquer avec son analyse une disputatio, montrant que le projet chrétien est extrêmement exigeant et mérite d’être pris en considération.

Lu 509 fois