mercredi, 25 mai 2016 14:45

La voie des coeurs nomades

Écrit par

Alisa L. Host
La voie des coeurs nomades
62 jours sur le chemin de Compostelle
Genève, Plan Vert 2015, 352 p.

En lisant ce livre, j’ai revécu en pensée la géographie de « mon » chemin de Compostelle, et non la découverte d’un environnement artistique riche du passé. Alisa part seule du Puy à Saint-Jacques. « Sur le chemin, on n’avait aucune tentation matérielle, la dureté de l’exercice physique ne laissant aucune place à aucun autre besoin que celui de se nourrir, se reposer, se soigner. » 
Protégeant sa solitude, elle avance cependant avide de rencontres, de retrouvailles « ensoleillant l’esprit ». Car sur le Chemin, « il n’y a pas vraiment de solitude, un pèlerin attend toujours quelque part ». De bouche à oreilles, le Chemin résonne comme un réseau social ! Mais on se lasse vite de l’obsession de retrouver celles et ceux qu’elle a rencontrés. 
Cela n’enlève rien à son parcours, qui a été rude, rugueux, plein d’embûches, d’angoisses mais qui n’a pourtant pas fait faiblir sa volonté farouche d’arriver à Saint-Jacques, quoi qu’il arrive. Car elle en est consciente : « Le chemin de Compostelle devait me permettre un nouveau départ pour retrouver la vie, ma vie, et non celle d’un autre. »

Lu 495 fois